Marseille «ville poubelle»

A Marseille, quelques habitants s’amusent d’un phénomène «poubelle la vie», mais la plupart commencent surtout à s’en inquiéter. Depuis deux semaines, la cité phocéenne doit faire face à la grève des éboueurs contre la réforme des retraites. Dans les rues, près de 10.000 tonnes de déchets jonchent les trottoirs, et le ras-le-bol devient général.

Face à cette situation, le préfet des Bouches-du-Rhône a décrété dimanche matin la réquisition du personnel de deux centres de transfert des ordures ménagères de Marseille, bloqués par des agents territoriaux en grève. Selon un communiqué, l’arrêté prendra effet lundi.

«Si on n’est pas délogé par la police, on reste»

Le bras-de-fer pourrait bien se durcir. Réagissant à cette réquisition, le porte-parole de l’intersyndicale, Roger Aymard, a affirmé son intention de poursuivre le blocage des centres de transfert. «Si on n’est pas délogé par la police, on reste», a-t-il assuré, tout en demandant «une réunion en urgence» avec le président de la communauté urbaine de Marseille, Eugène Caselli. C’est en effet cet élu socialiste qui avait demandé la mesure de réquisition, vendredi, face à «l’état sanitaire de plus en plus préoccupant des rues de Marseille».

Source : Le Figaro.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :