Mort d’un supporteur: une manifestation dégénère à Moscou, nombreux blessés

Une manifestation de supporteurs de football russes après la mort de l’un d’entre eux, tué lors d’une bagarre entre Russes et Caucasiens, a dégénéré samedi à Moscou, à deux pas du Kremlin, faisant plusieurs dizaines de blessés, a constaté un photographe de l’AFP.

Le photographe de l’AFP a vu plusieurs dizaines de supporteurs tabassés par les policiers anti-émeutes et cinq Caucasiens violemment battus par des manifestants qui avaient le visage en sang.

Une centaine de manifestants ont été interpellés. Un cameramen de l’agence de presse publique Ria Novosti a été passé à tabac par les manifestants et sa caméra a été brisée, selon l’agence. Plusieurs milliers de supporteurs soutenus par des ultranationalistes se sont réunis en début d’après-midi place du Manège, près du Kremlin, scandant « La Russie pour les Russes, Moscou pour les Moscovites » et faisant des saluts nazis, a constaté une journaliste de l’AFP.

La manifestation n’était pas autorisée, ce qui n’a pas empêché entre trois et cinq mille personnes de se réunir en plein centre-ville alors que toute manifestation non autorisée de l’opposition en Russie est d’habitude dispersée sans ménagement par la police.

La plupart des manifestants cachaient leurs visages par des écharpes ou des masques chirurgicaux. « Si les autorités ne changent pas de politique d’immigration, il y aura beaucoup de sang », a lancé devant une journaliste de l’AFP un manifestant, le visage dissimulé par un masque noir.
La manifestation place du Manège faisait partie de plusieurs cérémonies à Moscou et à Saint-Pétersbourg (nord-ouest) pour rendre hommage à Egor Sviridov, supporteur du club de l’élite russe Spartak Moscou tué par un tir de balle en caoutchouc le 6 décembre lors d’une bagarre dans une rue de Moscou entre une dizaine de supporteurs et des jeunes originaires du Caucase.
Le suspect, Aslan Tcherkessov, originaire de Kabardino-Balkarie, une république du Caucase russe, a été interpellé et placé en détention provisoire par un tribunal. Il a déclaré avoir agi « en légitime défense » après avoir été menacé par des supporteurs.

A Saint-Pétersbourg, près de 1.500 supporteurs se sont rassemblés samedi dans le centre-ville pour une manifestation non-autorisée pour rendre hommage à Svirodov. Une partie d’entre eux ont percé les cordons de police et ont brièvement bloqué la circulation sur plusieurs artères centrales. Près de 60 personnes ont été interpellées, selon la police.

En juillet, un autre supporteur du Spartak, Iouri Volkov, a été tué à coups de couteau par un ressortissant du Caucase dans un parc de Moscou. Le suspect, un Tchétchène, a été inculpé de meurtre. Plusieurs manifestations de supporteurs ont eu lieu par la suite.

Des défenseurs des droits de l’Homme ont critiqué la clémence des forces de l’ordre vis-à-vis de « supporteurs violents » (sic).

Source : AFP.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :