Vintimille : la ruée des clandestins vers la France est officiellement ouverte

Les clandestins font la queue devant le commissariat de Vintimille pour retirer leurs permis de séjour et rejoindre ensuite la France. La distribution des documents, tellement attendus par les clandestins qui ont envahi depuis plusieurs semaines la cité ligure, a commencé ce matin vers 9 h 30. Les dix premiers clandestins sont déjà entrés dans les bureaux, les autres attendent leur tour à l’extérieur. « Dès que j’ai le permis, je pars pour la France », « Il était temps », « Enfin », tels sont les commentaires des clandestins. Environ 150 ont passé la nuit au centre d’accueil, 60 autres ont dormi dans la gare.

Une distribution anticipée d’une dizaine de permis avait déjà eu lieu hier après-midi, en avance sur l’horaire officiel. Les étrangers concernés, tous Tunisiens, étaient attendus à la sortie du commissariat par leurs familles résidant en France.

Les permis temporaires ne suffisent pas en principe pour rejoindre la France. Les immigrés doivent en outre être munis d’un passeport. Cette exigence n’a pourtant pas arrêté hier les nouveaux détenteurs de permis, que leurs familles ont ramenés en France en voiture. C’est le cas de Gam Moetz, 25 ans, le premier à retirer le document au commissariat. « Enfin », a-t-il lâché à la sortie. Plusieurs cousins l’attendaient : sourires, étreintes, tapes sur l’épaule, puis leur voiture a rejoint la France. Aucun problème pour passer la frontière.

La nouvelle que la distribution des permis avait commencé s’est répandue à toute vitesse parmi les clandestins du centre d’accueil. Le maire de Vintimille, Gaetano Scullino, en a à nouveau réclamé la fermeture : « La ville, a-t-il dit, a fait preuve d’une grande capacité d’accueil, mais aujourd’hui nous sommes à bout. »

La distribution des permis a commencé en même temps dans le reste de l’Italie. Environ 130 permis temporaires seront ainsi attribués ce matin à autant de clandestins, sur environ 500 qui sont rassemblés depuis deux semaines dans le camp de Palazzo San Gervasio, dans la province de Potenza (en Lucanie). La nouvelle a été officiellement confirmée à Potenza. Immédiatement après la remise des permis, les immigrés seront emmenés en autobus dans les gares ferroviaires voisines, aux horaires des trains pour leurs destinations préférées. La distribution des permis, toujours au rythme d’environ cent par jour, se poursuivra la semaine prochaine.

Source : NOVOpress.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :