Une femme enceinte violée dans un train par un clandestin tunisien

Ali, le violeur présumé, a été filmé par des caméras de vidéoprotection.

Un jeune de 18 ans a été arrêté, soupçonné d’avoir violé dimanche à plusiseurs reprises une femme dans un train de banlieue.

Moins de quarante-huit heures après le viol d’une femme enceinte dans un train entre la Seine-et-Marne et Paris, l’auteur présumé des faits a été interpellé, dans la nuit de lundi à mardi à Vaires-sur-Marne. Le jeune homme, âgé de 18 ans et prénommé Ali, a été arrêté alors qu’il ne pouvait présenter ses papiers d’identité.

 « Ce suspect, de nationalité tunisienne, a été placé en garde à vue alors qu’il se trouvait en situation irrégulière sur le territoire français, relate une source proche de l’affaire. Dans un second temps, il a été formellement identifié comme étant l’auteur présumé du viol de cette jeune femme enceinte. La photo de son visage, largement filmé par les différentes caméras de vidéoprotection disposées dans les gares du réseau francilien, avait été diffusée dans tous les services de police. » Hier soir, Ali A., domicilié à Meaux (Seine-et-Marne), était toujours entendu par les enquêteurs du groupe de recherches et d’investigations de la brigade des réseaux ferrés (BRF) de la police parisienne.

Sous la menace d’un couteau

Dimanche, vers 6h30, Daniella*, 27 ans, originaire de Rodez (Aveyron), monte dans le Transilien en gare de Coulommiers, à destination de la gare de l’Est, à Paris. A cette heure matinale, de rares passagers sont présents dans les voitures du train. La jeune femme, enseignante et enceinte de quatre mois, passe quelques jours de vacances dans la région parisienne avant de rejoindre la province. Elle ne remarque pas la présence d’un jeune homme assis non loin d’elle. Soudain, celui-ci quitte son siège alors que les portes du train se referment en quittant la gare de Guérard-La Celle-sur-Morin (Seine-et-Marne). L’inconnu exhibe un couteau et le place sous la gorge de la victime, seule avec lui. Cette dernière, terrorisée, explique aussitôt qu’elle attend un bébé. Mais l’agresseur ne desserre pas son étreinte. Il viole une première fois la jeune femme avant de l’entraîner vers les toilettes. « Le violeur a pris le temps de casser le téléphone portable de sa victime pour l’empêcher d’appeler, poursuit la même source. Il a ensuite à nouveau abusé d’elle à plusieurs reprises avant l’arrivée gare de l’Est. »
Le violeur reprendra ensuite un train en direction de Meaux. Sous le choc, la jeune enseignante se rend au poste de police de la gare. « Quand il a été arrêté, il était porteur d’un couteau semblable à celui décrit par la victime, confie un proche de l’affaire. Il portait également les mêmes vêtements. Ce suspect n’était pas connu des services de police. »

* Le prénom a été changé.

Source : Le Parisien.

Advertisements

2 Réponses to “Une femme enceinte violée dans un train par un clandestin tunisien”

  1. vidal richard Says:

    Comment la presse audio visuelle et journaux televises n’ont pas
    commente cette affaire ?
    De toute maniere pour ce genre de primate : castration obligatoire
    et camp de travail pour 10 à 15 ans . malheureusement ce type
    d’incarceration n’existe pas en France,dommage .
    Continuons d’acceuillir toutes ces merdes .

  2. Tout ce que l’on pourrait souhaiter à cette racaille c’est bien de ramasser la savonnette en prison pour le reste de sa vie….
    Au diable ces associations protectrice de ces primates, au diable le black, blanc, beur… Chacun chez soit, qu’ils aillent faire leur acte de barbarie chez eux, ces individus qui ne respectent rien, ni personne n’ont rien à faire sur le sol francais.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :