Archive pour voile islamique

Lévrier afghan

Posted in Humour, Immigration with tags , , , on février 29, 2012 by TP Provence

Publicités

Niqabitch ou la burqa sexy

Posted in Humour, Islamisation with tags , , , , , , on octobre 1, 2010 by TP Provence

Diam’s : Elle plombe le festival de Solliès-Pont (Var)…

Posted in Islamisation with tags , , , on juillet 28, 2010 by TP Provence

Mélanie Georgiades (de son vrai nom) se sert de la scène pour faire passer tous ses messages à son public : qu’ils soient politiques ou religieux. Comment le public est-il censé réagir en voyant l’artiste retirer sa casquette à mi-concert et présenter le voile qu’elle porte en dessous, signe de sa conversion à l’islam ? Un geste controversé qu’elle répète régulièrement sur scène, lors de ses prestations. A chaque fois, elle déclare « Je suis une femme voilée, je suis une femme soumise » Aïe… Elle a décidé de donner une orientation différente à sa vie pour ce retour, elle qui dit maintenant avoir souffert de cet engouement show-bizz, des paillettes – dans lesquelles elle dit être tombée et avoir été dépassée, puis sauvée par l’Islam – et des mauvaise fréquentations, de la dépression, comme elle le déclare, toujours sur scène, à son public. Un mariage religieux et controversé avec un homme, que son ancienne compagne et mère de leur enfant (qui se dit à nouveau enceinte de lui !) dénonce être bigame.

Jeudi 15 juillet, Diam’s se produisait sur la scène de Solliès-Pont (Var), dans le cadre du Festival du Château. Elle était l’une des têtes d’affiche de l’événement, mais Frédéric Boccaletti, secrétaire régional du FN en PACA, ne voyait pas cette venue d’un très bon oeil : ce dernier a tenté de faire interdire le concert de Diam’s au festival de Solliès-Pont.

Au final, personne n’aura réussi à faire taire la rappeuse engagée, mais le public n’est pas venu en masse pour l’applaudir : « Est-ce qu’on a besoin d’être 10 000 pour faire du bruit ?« , a questionné Mélanie à la foule, qui a répondu par la négative. Et heureusement pour elle car selon Var Matin, ils n’étaient que 500 fans à s’être déplacés pour assister au show de l’interprète du hit Peter Pan.

En réponse à la polémique lancée par Boccaletti, Diam’s a lancé au public : « Je tiens à dire aujourd’hui que combattre le FN, c’est sauver la France, pas la dénigrer« . La rappeuse a également encouragé son public à « aller voter« . Elle a brouillé son image et l’impact de ses chansons avec ses discours engagés dans lesquels elle mélange un peu tout, et son ancien public ne s’y retrouve pas. Elle ne convainc pas de nouveaux adhérents… non plus.

Résultat : le festival – qui accueillait également la troupe de Mozart l’Opéra Rock, Olivia Ruiz et Dany Brillant – affiche un gros déficit à l’heure des comptes… 6 000 entrées enregistrées sur quatre soirées, et pas besoin de sortir de Math Sup pour comprendre que Diam’s est dans la basse moyenne.

Source : Purepeople.

Peuple de France, le temps est venu pour toi

Posted in Islamisation with tags , , , , , , , , on mai 4, 2010 by TP Provence

Ce très étrange M. Hebbadj

Posted in Islamisation with tags , , , , , , , , on avril 26, 2010 by TP Provence

Lorsqu’Anne, la jeune automobiliste nantaise verbalisée pour avoir conduit avec son niqab dans les rues de Nantes au début du mois, a tenu une conférence de presse, vendredi après-midi, il était à ses côtés, sûr de lui et la dominant de toute sa stature.

Portant la barbe, vêtu à la pakistanaise d’un khamiss, la tête recouverte d’une calotte et d’un turban, Liès Hebbadj, le compagnon de cette Française convertie à l’islam, ne passe pas inaperçu à Rezé-les-Nantes, une commune de la banlieue nantaise. Né à Alger il y a 34 ans mais arrivé tout jeune enfant dans la grande ville de l’ouest de la France, Liès Hebbadj est connu pour ses prises de position religieuses et son action à la tête de l’association culturelle qu’il a fondée afin d’obtenir des élus locaux l’autorisation de créer une grande mosquée dans la ville où il vit et travaille depuis une dizaine d’années.

Mouvement Tabligh

Liès Hebbadj est, en effet, un commerçant ayant pignon sur rue et il s’occupe de la boucherie-alimentation El Kaouthar, un magasin flambant neuf et fort bien tenu. Mais il est aussi un membre très actif du mouvement Tabligh, ce mouvement prosélyte et ostentatoire dont l’épicentre est le Pakistan où il s’est déjà rendu à plusieurs reprises par le passé. Ses déplacements à l’étranger, notamment à Londres, ont d’ailleurs fait l’objet d’une surveillance suivie de la part des services de renseignements.

Éventuelle escroquerie aux prestations sociales

Mais ce que lui reproche Brice Hortefeux tient surtout à sa vie privée. Liès Hebbadj, qui a obtenu la nationalité française par un mariage contracté en 1999 avec une Nantaise, est suspecté de polygamie. Il aurait quatre épouses officieuses, mariées religieusement dont des Françaises converties à l’islam. Des femmes qui lui auraient donné douze enfants.

Pour l’instant, les autorités restent muettes sur l’éventuelle escroquerie aux prestations sociales versées au titre de l’allocation de parent isolé à ses compagnes qui portent toutes le niqab et vivent dans une sorte de gynécée réparti entre trois maisons contiguës situées dans un agréable quartier pavillonnaire de Rezé-les-Nantes. Liès Hebbadj a fait dresser autour d’elles une grande palissade pour soustraire la communauté au regard des voisins.

Désormais sur la défensive après la menace du ministre de l’Intérieur de le faire déchoir de sa nationalité française, Liès Hebbadj s’est entretenu très brièvement avec la presse, samedi devant son magasin. Entouré de deux amis à la carrure imposante, il a simplement déclaré qu’il ne parlerait qu’après s’être entretenu avec son avocat dans les jours qui viennent, laissant au trésorier de son association, Abdel Chauborou, le soin de dire que l’islam était attaqué à travers lui : «En fait, c’est l’islam qui dérange.»

Une réaction similaire à celles des associations représentantes des cinq mosquées nantaises qui «regrettent que l’islam soit encore stigmatisé » à travers la verbalisation de l’automobiliste voilée avant d’affirmer que cette «stigmatisation systématique va à l’encontre des valeurs de la République».

Source :  Le Figaro.

Niqab au volant: Hortefeux vise le mari de la femme verbalisée

Posted in Islamisation with tags , , , , , , , on avril 26, 2010 by TP Provence

Le ministre de l’Intérieur, Brice Hortefeux, a fait prendre un tour inattendu à l’affaire de jeune femme verbalisée pour port de niqab au volant, en agitant la menace d’une déchéance de la nationalité française du conjoint de celle-ci.

M. Hortefeux a demandé vendredi à son collègue Eric Besson de se pencher sur la situation du conjoint d’Anne (prénom d’emprunt), une jeune femme qui a dénoncé devant la presse le PV qui lui a été infligé alors qu’elle conduisait avec un niqab.

Selon M. Hortefeux, cet homme « né à Alger et ayant acquis la nationalité française par mariage en 1999, appartiendrait à la mouvance radicale du Tabligh et vivrait en situation de polygamie, avec quatre femmes dont il aurait eu douze enfants ».

Ces quatre femmes, a ajouté le ministre de l’Intérieur dans une lettre à M. Besson, « bénéficieraient de l’allocation de parent isolé (et) porteraient le voile intégral ».

« Je vous serais très reconnaissant de bien vouloir faire étudier les conditions dans lesquelles, si ces faits étaient confirmés, l’intéressé pourrait être déchu de la nationalité française », demande Hortefeux à Besson.

Auparavant, la jeune femme, toujours vêtue de son niqab avait raconté vendredi à la presse les circonstances dans lesquelles elle a été verbalisée, le 2 avril dans une rue de Nantes.

« Je ne sais pas comment cela se passe dans votre pays, mais chez nous on ne conduit pas comme ça », lui a déclaré un policier, selon le récit de la jeune femme. « Je lui ai dit: chez vous, c’est aussi chez moi, parce que je suis Française », a répondu Anne.

Toujours selon son récit, elle a ensuite donné ses papiers au fonctionnaire, enlevé son voile pour identification et s’est vu alors dresser un procès verbal, basé sur l’article 412-6 du Code la route: 22 euros d’amende pour « circulation dans des conditions non aisées », le fonctionnaire estimant que le champ de vision de la jeune femme était réduit.

La jeune femme, qui a tenu un bref point presse devant l’épicerie El Kaouthar à Nantes, s’est montrée, en aparté, soucieuse de pas entrer dans le débat sur le projet de loi d’interdiction du port du voile intégral décidé par le gouvernement.

« Cette amende est injustifiée en termes de sécurité routière et constitue une atteinte aux droits de l’homme… et de la femme », a déclaré son avocat, Jean-Michel Pollono, soulignant que le champ de vision de la conductrice « n’était nullement entravé ».

L’avocat a adressé jeudi une lettre de contestation au ministère public. Sa cliente n’est « pas une femme soumise, mais une intellectuelle », née en Loire-Atlantique et d’origine métropolitaine, a-t-il aussi expliqué.

« Si le voile avait posé un quelconque danger au volant ces dernières décennies, on n’aurait pas vu de religieuses conduire et il n’y aurait pas eu Les gendarmes à Saint-Tropez« , a-t-il raillé.

« Si c’était dangereux, je n’irais pas m’aventurer là dedans (la conduite, ndlr), a déclaré de son côté Anne.

Selon une source à la gendarmerie, « l’article R. 412-6 du code de la route fait obligation à tout conducteur d’être en mesure d’effectuer commodément et sans délai toutes les manoeuvres qui lui incombent ».

« Cette disposition d’ordre général a vocation à s’appliquer à tous les comportements susceptibles d’affecter la vigilance des conducteurs. En revanche, cette infraction ne peut être relevée à l’encontre d’une personne dont la tenue vestimentaire ne lui cause aucune gêne dans l’exécution de ses manoeuvres », a-t-on précisé de même source.

Source : AFP.

Etranglée par sa burqa, prise dans la roue de son kart

Posted in Islamisation with tags , , , , , on avril 10, 2010 by TP Provence

Une jeune femme de confession musulmane est décédée des suites d’un accident de karting survenu jeudi après-midi sur un circuit en Nouvelle-Galles du Sud, en Australie, lorsque sa burqa s’est prise dans la roue de l’engin qu’elle pilotait.

En pleine course, la mère de famille âgée de 26 ans et originaire de Sydney, a malencontreusement coincé son vêtement dans la roue du kart et a été étranglée par le tissu, d’après des témoins.

La victime a été emmenée d’urgence au John Hunter Hospital, mais les médecins n’ont rien pu faire. Une enquête a été ouverte sur les circonstances de l’accident. Le kart a été saisi par la police pour être inspecté plus en détails.